Monika Rogowska-Stangret

Monika RozgowskaLes recherches de Monika Rogowska-Stangret portent sur la philosophie, les études de genre et les études animales. Elle collabore avec l’Institut de philosophie de l’Université de Varsovie. Elle a reçu des bourses de la Fondation Kosciuszko, d’ERSTE Stiftung, de WUS Austria (dans le cadre du programme de conférences PATTERNS) et du ministère polonais de la Science et de l’Enseignement supérieur. Elle est membre du Comité de direction du réseau européen “New Materialism: Networking European Scholarship on ‘How Matter Comes to Matter’”, European Cooperation in Science and Technology (COST). Elle collabore à la revue “Przegląd Filozoficzno-Literacki”, a traduit “Quand la beauté fait mal” de Naomi Wolf (2014) and travaille avec, entre autres, Judith Butler, Elizabeth Grosz, et Susan Sontag. Elle est l’auteur de Ciało – poza Innością i Tożsamością. Trzy figury ciała w filozofii współczesnej” (2016, titre français : “Le Corps – au-delà de l’altérité et de l’identité. Trois figures du corps dans la philosophie contemporaine”).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.